fbpx

STORY

la basket étoilée du label vénitien revendique depuis 10 ans son identité iconoclaste, entre esthétique grunge affichée et confection fastueuse assumée.

En 2007, les créateurs se lancent sur le terrain populaire de la basket. Mélange subtil de cuir, de veau velours et de paillettes, leur modèle à l’allure volontairement destroy séduit les férues de mode urbaine sophistiquée, à l’heure où il est de bon d’arborer une dégaine faussement négligée. Son signe distinctif ? Une étoile floquée sur le côté, devenue symbole totémique de la marque, doublée d’une confection artisanale prodigieuse.

Voilà quinze ans, Francesca Rinaldo et Alessandro Gallo ont eu envie de créer un univers qui unisse leurs passions, l’art et la mode. L’idée : associer le style vintage à un soupçon de modernité et d’élégance à l’italienne, et au savoir-faire artisanal. Nom de baptême : Golden Goose Deluxe Brand, que l’on pourrait nommer « poule aux œufs d’or » en français. Le couple vénitien imagine dans un premier temps des chemises classiques réinventées au goût du jour, des bottes texanes travaillées de façon élégante et raffinée et, enfin, des sacs pour hommes et femmes.

Leur logo étoilé prend véritablement son envol en 2007 quand ils décident d’assembler du cuir, de la suède, des paillettes, de la toile imprimé et du caoutchouc usé pour donner vie à leur première ligne de baskets. Immédiatement, les « Goose » trouvent leur public. Profitant de l’engouement pour les sneakers, la marque a vu sa croissance grimper de plus de 35%, avec un chiffre d’affaires de plus de 27 millions d’euros en 2013. Aujourd’hui, la griffe est vendue dans 500 magasins à travers le monde.
Pour élargir son marché, Golden Goose s’est lancée dans la mode enfants en 2009. Mieux, cette saison, la marque s’est associée à Bonpoint, rééditant pour l’occasion deux de ses sneakers iconiques en version miniature : les modèles Superstar et Fracy. Et, bonne stratégie marketing, un pourcentage des ventes est reversé aux associations qui soutiennent les enfants pauvres dans le monde. Uomini, donne e bambini peuvent désormais être assortis dans le respect et la qualité des traditions italiennes.

 

Un positionnement juste en somme, qui a permis aux Golden Goose de se hisser au rang de « it-shoes », adoptées de surcroît par des personnalités influentes comme Virgil Abloh, fondateur vénéré du label Off White, Leandra Medine ou encore dix ans plus tard, dans un segment plus teenage, Taylor « Queen of The World » Swift. Preuve que le faussement négligé continue de paraître authentiquement branché.

MADE IN ITALY

0